Accueil / Tests / Dice Legacy
Dice Legacy - titre

Un grand bol de gestion, saupoudré de survie avec juste un zeste de roguelite, c’est la recette originale et prometteuse de Dice Legacy.

Le tout arrosé d’une difficulté bien dosée, on va voir si la tambouille prend ou si le produit fini retombe comme un soufflé.

Sortez vos plus belles maniques, on va goûter à Dice Legacy pendant qu’il est encore chaud.

Informations Générales

Logo Pegi 7

Genre : Gestion, Survie, roguelite

Durée de vie : 8h

Difficulté : Difficile

Plateformes : Switch, PC (Steam)

Plus d’informations

Développé par : DESTINYbit

Édité par : Ravenscourt

Sortie Globale:  9 septembre 2021

Histoire/Lore

Seigneur de l’anneau 💍

Dans Dice Legacy, on incarne un roi qui vogue sur les flots et accoste avec quelques-uns de ses sujets. Mais ils ne débarquent pas sur n’importe quelle terre puisque ce monde est en fait un immense anneau. Notre tâche sera de fonder une colonie et d’explorer cette terre, riche en ressources, mais non dépourvue de campements autochtones hostiles.

Le roi est le premier des six dirigeants jouables, les cinq autres seront à débloquer en remplissant certains objectifs en cours de partie. Plusieurs scénarios seront également débloqués une fois la première partie terminée, histoire d’ajouter un peu de piment à un jeu déjà bien corsé.

Dé-couverte 🎲

Dice Legacy - Anneau spatial
L’anneau spatial

Pas vraiment d’histoire à proprement parler mais l’action qui se déroule sur cet étrange monde circulaire ainsi que les objectifs qui nous sont fixés suffisent à nous donner l’envie d’en savoir plus et de scruter tous les indices qui pourraient aider à comprendre ce qu’il se passe en ce lieu mystérieux.

Notre mission première sera de récolter des ressources pour pouvoir construire notre base. Pour ce faire, on commence avec six paysans, représentés par des dés 🐷.

Gameplay

Lancer Dédé 🐷 … 

Au cas où vous ne l’auriez pas compris malgré la lourdeur de mes références à ce bon vieux Dédé, tout le gameplay de Dice Legacy tourne autour des lancers de dés.

Pied à terre, on va devoir s’installer, récolter des ressources, se développer et s’étendre pour parvenir à conquérir ce fameux anneau. Pour ce faire, chaque face de dé correspond à une action. Il faudra donc les relancer pour obtenir la face souhaitée mais à chaque jet ils s’usent plus rapidement et seront détruits si on ne les restaure pas.

Lancer des dés virtuels peut paraître saugrenu, mais cette mécanique propre au jeu de plateau fonctionne ici très bien. Ça apporte ce qu’il faut de stratégie et de hasard pour rendre le jeu intéressant. Un mauvais jet et c’est toute notre planification qui est à revoir.

… mais avec classe!

Il existe plusieurs classes de dés, possédant des actions spécifiques, telles que les paysans qui s’occupent des récoltes ou bien encore les soldats qui nous dé-fendent.

Le nombre de dés concurrents est limité à 12. On devra forcément faire des choix et il sera difficile de faire cohabiter toutes les classes. Surtout qu’on doit s’assurer du bonheur de chacune de ces castes: des paysans heureux produisent mieux, mais s’ils sont en colère, gare à la révolte!

Dice Legacy - révolte
Je fous le feu moi!

On essayera de faire cohabiter les différentes classes, ce qui renouvellera l’intérêt d’une partie à l’autre. On peut s’essayer au commerce ou plutôt choisir de mettre à mal les campements barbares, ça ouvre pas mal de possibilités ce qui est toujours bienvenu.

Winter is coming

En plus de contenter nos sujets pour éviter grèves, révoltes ou autres effets indésirables à notre société en expansion, il va falloir se préparer à gérer différentes menaces. La première et pas des moindres puisqu’elle est récurrente, c’est bien entendu l’hiver.

Dice Legacy - Hiver
On a connu plus accueillant…

À vous de planifier et d’accumuler assez de ressources pour survivre aux hivers rigoureux de l’anneau. Des générateurs de vapeur vous permettront de travailler au chaud et d’éviter les engelures car qui dit froid dit dé gelé et le dé gelé n’est pas utilisable tant qu’il n’a pas dégelé, vous suivez?

C’est donc là la seconde facette bien présente dans Dice Legacy, la survie! Il faudra apprendre à gérer ses ressources et planifier ses actions pour ne pas être pris de court par de malencontreux événements qui pourraient faire tourner notre partie au dé-sastre.

Difficile mais pas insurmontable, cette problématique de survie s’intègre bien avec les bases du jeu de gestion que nous sert Dice Legacy.

Ring of Death

Comme tout roguelite qui se respecte, on va perdre et recommencer de nombreuses fois.

C’est peut-être pas un hasard si le singulier de dé en anglais, c’est DIE!

Une erreur de planification et quelques lancers de dés foireux nous obligeront parfois à abdiquer. Et là, il faut tout recommencer. Malheureusement, comme c’est le cas pour la plupart des jeux de gestion, les débuts de partie sont à peu près toujours les mêmes. Il nous faut à nouveau récolter les ressources de base nécessaires à notre expansion, construire encore les premiers bâtiments incontournables etc.

Contrairement à la survie qui s’intègre bien au jeu de gestion qu’est Dice Legacy, sa facette roguelite ressemble plutôt à une corvée. Pas de méta-progression, seulement un système de dé exalté que l’on peut utiliser d’une partie à l’autre. 

Dice Legacy - Pillards
Non c’est pas gentil d’être méchant!

On se consolera en changeant le héros et/ou le scénario auquel on joue pour apporter un peu de variété entre les parties.

Le contrôle de la situation

Les jeux de gestion, city-builder et consorts souffrent généralement de contrôles inadaptés sur console car pensés pour un jeu au clavier-souris. Ce n’est pas le cas ici, les contrôles sont bien pensés, on utilise un stick pour déplacer le curseur et l’autre pour naviguer entre les dés, et les gâchettes permettent de faire tourner l’anneau.

Autre point positif, la carte en anneau justement, qui défile de haut en bas est parfaite pour la Switch car elle occupe la largeur de l’écran et nous évite de devoir faire défiler la carte dans toutes les directions. Mais, car il y a un mais, elle est justement trop collée au bord de l’écran, les éléments d’interface obstruant parfois la visibilité des objets placés à l’ extrémité gauche et droite de l’écran. 

Direction/Artistique

Age of en pire?

Un look qui fait immédiatement penser à Age of Empire avec une pincée de steampunk (coucou les générateurs de vapeur), Dice Legacy est plutôt réussi graphiquement. Les effets d’ombres qui viennent balayer l’écran de droite à gauche nous rappellent que l’on est sur une sorte d’anneau géant flottant dans l’espace. D’ailleurs le rendu de l’anneau est superbe, on est gratifié d’un bel effet de profondeur dans la cinématique d’introduction et on se sent vraiment comme un hamster dans sa roue lorsque l’on fait défiler la carte.

Il en va de même pour les saisons, la neige qui se pose peu à peu sur les terres et bâtiments, et qui fond lorsque l’on met en route les générateurs est du plus bel effet.

Un bémol toutefois: les constructions se suivent et se ressemblent. Plus on construit et plus il est difficile de reconnaître les bâtiments entre eux. Un peu plus de diversité n’aurait pas fait de mal. Heureusement, un menu contextuel rappelle brièvement le nom et la fonction de la construction mais j’aurai préféré quelque chose de plus visuel. Le fait de ne pas pouvoir zoomer pour voir ce qu’il se passe plus en détail aurait également pu aider à reconnaître plus facilement les constructions.

On récolte le son

Dice Legacy - Soleil
Je veux du soleil!

La musique ne brille pas par son originalité mais elle est agréable à l’oreille. Pas de vrais titres marquants mais plus un fond d’ambiance, la bande son se fait discrète sans pour autant se faire oublier.

Les effets sonores sont simples mais efficaces, ils suffisent à donner une indication lors des différents évènements du jeu. Du coup, pas besoin de constamment faire défiler la carte pour voir ce qu’il s’y passe.

J’aurai cependant aimé un peu de voice acting. Au moins pour la vidéo d’intro histoire de nous mettre dans l’ambiance. 

Et même s’il est difficile de faire parler des dés (le revoilà! 🐷), je regrette le temps du “Je ne peux rien construire ici!”.

Conclusion

Dice Legacy nous fait une belle proposition avec ce gameplay simple et efficace mais qui ne manque pas de profondeur.

Le titre est en plus particulièrement adapté à la Switch, que ce soit par son monde en anneau ou ses contrôles bien pensés pour la console.

J’aurai aimé un peu plus de variété dans les différents scénarios proposés et aussi dans les débuts de partie, histoire de ne pas avoir l’impression de refaire la même chose encore et encore.

Il manque aussi quelques petites fonctionnalités de confort telles que la possibilité de zoomer ou encore pouvoir planifier les actions lors d’une pause, mais cela n’entrave pas pour autant l’expérience de jeu.

Si vous cherchez un jeu de gestion aux mécaniques solides et que le manque de campagne ne vous dérange pas, allez-y les yeux fermés.

Dice Legacy

20€
6.5

Histoire/Lore

5.5/10

Gameplay

7.0/10

Direction artistique

7.0/10

Les +

  • Mécanique de dés originale
  • Des menaces qui pimentent les parties
  • Difficile mais équitable
  • Contrôles bien pensés

Les -

  • Éléments roguelite inadaptés...
  • ...et du coup peu de variété
  • Pas de Zoom

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.