Accueil / Tests / Unsighted

Unsighted

Unsighted - titre

Unsighted porte plutôt bien son nom puisqu’il est passé complètement inaperçu lors de sa sortie. C’est bien dommage parce que c’est sans aucun doute l’un des meilleurs jeux auxquels j’ai joué cette année!

Informations Générales

Logo Pegi 12

Genre : Action, Aventure

Durée de vie : environ 10h

Difficulté : Moyenne

Plateformes : Switch, PC (Steam, Gamepass), Xbox One (Gamepass)

Plus d’informations

Développé par : Studio Pixel Punk

Édité par : Humble Bundle

Sortie Switch :  30 Septembre 2021

Gameplay

Unsighted emprunte ses mécaniques à trois références du jeu vidéo : Zelda pour le feeling global du jeu, Dark Souls pour les combats et Metroid pour le level-design. S’il n’en fallait pas plus pour me convaincre, c’est avec une main de maître que ces genres bien distincts sont assemblés, pour une prise en main vraiment agréable.

Zeldark

La première chose qui frappe en prenant la manette, c’est que c’est vraiment dynamique. Alma, notre androïde de protagoniste, est rapide et agile. Les déplacements sont précis, on a vraiment une sensation de contrôle du personnage. 

Unsighted - combat

Les combats ne sont pas en reste : l’impact des coups leur donne un caractère organique, presque brutal. Alors, pourquoi Dark Souls me direz-vous? Au risque de déplaire, toutes nos actions sont régies par la sacro-sainte jauge d’endurance. Et pour le coup, elle est vraiment restrictive. Il suffit de quelques coups d’épée ou de quelques esquives pour la vider entièrement et se retrouver pendant 1 seconde incapable de faire quoi que ce soit. Et vu le rythme des combats, 1 seconde, c’est long! 

S’adapter à cette jauge demande un peu de temps, mais on comprend pourquoi elle est là. La plupart des actions ennemies sont interrompues par nos attaques, et l’endurance limitée évite donc de spammer les coups d’épée sans se soucier de ce qu’ils vont faire.

Mais il me reste à évoquer le dernier aspect Souls-like. Unsighted fait partie de ces jeux dans lesquels maîtriser la parade va considérablement nous simplifier la vie. Non content de restaurer notre “stamina”, une parade réussie assomme l’adversaire et nous permet de lui infliger une attaque faisant près de 4 fois les dégâts de base de notre arme! Et heureusement, la fenêtre de réussite pour cette parade est relativement large, rendant la tâche beaucoup plus facile que dans d’autres jeux.

Limite limite

L’une des mécaniques au cœur d’Unsighted est sa limite de temps. Chacun des personnages, Alma comprise, ne possède qu’une faible quantité d’heures avant de devenir un unsighted, un robot sans âme. Game Over quoi… Pour augmenter cette limite, il faut consommer (ou faire consommer) de la poussière de météore. Cette ressource se trouve un peu partout dans le monde mais est généralement cachée derrière des puzzles optionnels.

Unsighted - Axiom Verge
Petite vibe d’Axiom Verge?

Heureusement pour moi qui aime explorer sereinement les coins et les recoins, on peut retirer cette limite de temps à n’importe quel moment dans les options. Mais il faut garder en tête que la narration a été pensée autour de ça.

À noter que le jeu nous propose un New Game + une fois fini, ce qui permet de varier les plaisirs en se faisant une partie tranquille et une partie avec timer, ce que j’ai fait.

Des jouets par milliers

Parce qu’Unsighted, c’est aussi un jeu de rôle, la progression et la personnalisation de notre personnage se fait sur deux plans.

On a tout d’abord les armes, avec un panel plutôt vaste même si au final, le seul changement dans le gameplay est dans le choix entre épée ou hache. 

Unsighted - menu
Ça en fait des menus!

Pour ce qui est des armes secondaires, il s’agit d’un des points noirs du jeu. Les gadgets permettant de résoudre les puzzles ou tout simplement de se déplacer plus rapidement, sont des armes secondaires. Et en changer demande de passer par l’inventaire… Au final on se retrouve à ne plus utiliser les pistolets, pourtant super pratiques et fun, par flemme de passer par le menu sans arrêt. C’est bien dommage!

L’autre angle de progression, ce sont les puces. Il s’agit d’améliorations qu’on peut équiper et retirer à volonté dans des emplacements dont le nombre est limité. Comme avec les charmes d’Hollow Knight, il faut donc choisir quelles sont les puces qui sont le plus intéressantes pour notre style de jeu.

Tous ces objets et d’autres encore sont trouvables, fabricables et, pour les armes, améliorables. On a une vraie sensation de RPG, sans pour autant être submergé par des mécaniques complexes et obscures. 

Zeldroid

Même si les combats sont nombreux, l’exploration et les puzzles constituent une facette toute aussi importante d’Unsighted. La carte du monde, divisée en 3 étages, est un véritable labyrinthe, avec ses portes fermées, ses ascenseurs, etc… 

Unsighted - mains
Question exploration, il s’agirait pas de perdre la main!

Comme dans tout bon jeu du genre, au fur et à mesure qu’on obtient de nouveaux gadgets, on peut accéder à des endroits inatteignables avant. Les “donjons” n’en sont pas vraiment. Ils sont intégrés au reste du monde, et contiennent des raccourcis qui donnent accès directement aux zones environnantes. 

L’exploration sera toujours gratifiée par de la poussière de météore, des armes, des puces ou tout simplement des vis, la monnaie du jeu.

Le level-design est excellent, on sait toujours où aller, et pourtant on a la sensation d’avancer à l’aveugle, un véritable shoot d’aventure!

Direction Artistique

Malgré une modélisation des personnages pas toujours très lisible (merci le pixel-art), Unsighted nous plonge complètement dans son ambiance tout droit sortie des films de SF des années 80. Que ce soit dans ses décors, ses musiques, et même ses thématiques, on croirait regarder un étrange mélange entre Blade Runner, Mad Max et Terminator.

Chaque zone a une atmosphère visuelle qui lui est propre et facilement identifiable, de l’usine de robots à l’aquarium désaffecté, en passant par les égouts.

Unsighted - fontaine
Petit moment de détente.

Côté bande son, je me suis littéralement régalé. On a ce mix de jazz et d’électro, avec les sonorités typiques des eighties, et surtout avec une grande variété entre les morceaux. Même si certains font un peu musique d’ascenseur. 

Avoir les portraits des interlocuteurs lors des dialogues nous permet de nous rendre compte à quoi ils ressemblent vraiment, chose impossible sinon.

Bon, et les animations sont quand même sacrément bien réussies, il faut le reconnaître. C’est fluide, rapide, on comprend bien ce qu’il se passe à l’écran, sauf quand il est saturé d’ennemis.

Histoire

Unsighted - lave
De la lave, des robots, je crois comprendre la référence…

Même s’il est plutôt agréable à suivre, le scénario en tant que tel n’est pas un point fort du jeu. On est dans une thématique transhumaniste assez classique, que je vous laisserai le soin de découvrir. Par contre, la direction artistique et la limite de temps viennent nous plonger la tête la première dans son univers rétro futuriste! Pour ma part j’ai réellement été aspiré dans l’aventure aux côtés, si ce n’est à la place d’Alma, notre héroïne! 

Les quelques textes qu’on trouve par terre, ainsi que les flashbacks de notre protagoniste viennent nous en apprendre un peu plus sur les événements passés et sur ce pourquoi on doit poursuivre notre périple. Là où ça pêche par contre, c’est sur les dialogues. Problème de traduction ou tout simplement d’écriture, peu importe, c’est pas terrible. C’est dommage parce que le reste est plutôt bien réussi…

Conclusion

Au risque de me répéter, Unsighted est définitivement un de mes plus gros coups de cœur de cette année. C’est dynamique, les combats sont rythmés et techniques, parfois difficiles. Parcourir le monde et l’explorer est un régal, que ce soit grâce au level-design ou à la direction artistique. Et si l’histoire n’a rien d’original, on est absorbé par son univers tel un Potterhead par un livre de J.K. Rowling.

Le jeu n’est pas sans défaut, je pense notamment à la galère du changement d’arme secondaire ou aux dialogues, mais ils sont largement éclipsés par la qualité globale du jeu.

Bref, c’est génial, jouez-y, et en plus il est sur le Xbox Gamepass!

Unsighted

20€
8.3

Gameplay

9.0/10

Histoire

7.0/10

Direction Artistique

9.0/10

Les +

  • Combats rythmés et palpitants
  • Un univers dans lequel on aime s'immerger
  • Level-design aux petits oignons
  • La bande son qui nous plonge dans l'ambiance

Les -

  • Dialogues trop simplistes
  • Modélisation des personnages peu lisible
  • Le changement d'armes secondaires!!!

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.