Accueil / Journal de Bord / Journal d’Etilhan – Jours 99 à 106

Journal d’Etilhan – Jours 99 à 106

Jour 99

Plus de retour en arrière possible, j’ai remis l’arme à Ranni. Je crains de regretter mon choix plus tard, mais pour le moment je vais me contenter de récupérer la Marque de Mort sur le corps de la Sorcière. J’ai pu obtenir d’elle une statue inversée, qui agirait comme une clé dans la Salle d’Études de Caria. C’est le seul moyen d’accéder à la Tour Divine de Liurnia, et au cadavre que Rogier et moi convoitons.

Jour 100

La statue a fonctionné, mais je ne m’attendais pas à un tel résultat. L’intérieur du bâtiment a été complètement inversé, si bien que je peux marcher sur le plafond. C’est donc le plancher qu’il me faut atteindre, si l’ancienne préceptrice qui protège les lieux me le permet.

Jour 102

Je suis enfin sorti du bâtiment et me voici sur le pont qui mène à la Tour Divine. Mais un homme à la silhouette grotesque me bloque la route. Il ne faut pas se fier à son apparence, il est aussi rapide et dangereux que sa panse est volumineuse.

Jour 103

Devant moi gît le corps calciné de Ranni. J’ai beau savoir que son âme est encore parmi nous, je sens mon cœur se serrer. Me serais-je, sans m’en rendre compte, attaché à la Sorcière ? Ou seraient-ce les prémices de ma dévotion envers son statut de déesse ?
Les quelques cheveux roux toujours attachés à son crâne sans vie, me rappellent la crinière de son frère Radahn. Ils doivent tenir ce trait de Radagon, leur père, leur mère étant brune.

J’ai récupéré la Marque Maudite de Mort, mais elle semble incomplète. Il n’y a ici que la moitié de ce dont j’ai besoin. Ranni et Godwyn sont morts au même moment, cela veut-il dire que l’autre partie de la Marque se trouve sur la dépouille de celui que l’on nomme le Prince de la Mort ? J’espère en tous cas que ça permettra à Rogier d’avancer sur ses recherches.

Jour 104

Rogier n’est plus en état de faire quoi que ce soit. L’infection a eu raison de lui et il est désormais incapable de bouger, ni même de parler. Je crois que ça sonne le glas de son projet, je n’ai pas les connaissances nécessaires pour le poursuivre. Adieu mon ami…

Jour 106

Comme pour confirmer mes craintes, je suis retourné à la tour de Ranni. Elle est bel et bien partie. Mais j’ai pu percevoir la grâce qui m’indiquait l’entrée d’une autre tour, dont l’entrée était jusqu’alors scellée. À l’intérieur, j’ai trouvé un portail qui m’a mené dans une caverne souterraine, similaire à celle de Nokron, mais bien plus étroite. C’est ici que j’ai trouvé une figurine miniature de Ranni. Cette poupée me réconforte autant qu’elle me dérange. J’ai la sensation de tenir la destinée de la déesse au creux de ma main.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.